En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

L'étanchéité à l'air des bâtiments

Qu'est-ce que la perméabilité à l'air du bâti ?

La perméabilité à l'air d'une construction caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des écoulements aérauliques parasites causés par les défauts d'étanchéité de son enveloppe, ou plus simplement la quantité d’air qui entre ou sort de manière non contrôlée à travers celle-ci. Elle se quantifie par la valeur du débit de fuite traversant l'enveloppe sous un écart de pression donné.

Exigences réglementaires

Paramètre important pour caractériser une enveloppe de bâtiment, la perméabilité à l'air du bâti est caractérisée dans la réglementation thermique par un coefficient de perméabilité à l'air appelé Q4Pa-surf. Ce dernier représente le débit de fuite par m² de surface déperditive hors plancher bas sous une dépression de 4 Pa, et s’exprime en m3/ (h.m²).

Dans le cadre de la RT 2012, le traitement de la perméabilité à l’air des bâtiments à usage d’habitation est obligatoire.
. Les seuils réglementaires sont les suivants :
0,6 m3/ (h.m²) pour les maisons individuelles
1 m3/ (h.m²) pour les logements collectifs
Pour le secteur tertiaire, aucune exigence de résultat n’est imposée. Une valeur par défaut est prise en compte dans le calcul thermique. Une autre valeur peut également être prise en compte dans le calcul, auquel cas une justification du niveau atteint doit être apportée en fin de travaux.
La mesure de perméabilité à l'air d'un bâtiment n'est valide, dans le cadre de la RT 2012, que si elle est réalisée par un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction.
Toute mesure réglementaire doit être effectuée par un opérateur reconnu compétent par le ministère en charge de la construction. Il est rappelé qu’afin d'assurer une parfaite neutralité des mesures de perméabilité à l'air, l'opérateur doit appartenir à une société indépendante juridiquement du constructeur de l'opération ou des organismes impliqués en exécution, maîtrise d’œuvre ou maîtrise d’ouvrage de l’opération (bureau d'études thermiques ou architecte de l’opération, entreprises intervenues pour la construction du bâtiment,…). Les opérateurs reconnus par le Ministère en charge de la construction sont ceux qui sont autorisés dans le cadre des qualifications 8711 délivrée par QUALIBAT.

En habitat existant et travaux de rénovation

Les infiltrations d’air parasites dans le bâtiment peuvent engendrer une surconsommation de plusieurs dizaines de kWhep/m².an et des dégradations du bâti avec des phénomènes de condensation dans les matériaux.
Traquer chaque fuite d’air dans le bâti doit être prioritaire car plus le climat est froid et/ou venté, plus leur impact est défavorable.
L’objectif d’étanchéité à l’air doit donc être décidé en amont des travaux de rénovation afin que les entreprises intervenant sur le chantier en soit informées et les travaux coordonnés pour que l’objectif soit respecté par tous
Certains labels de rénovation de l’habitat et certaines aides au financement de travaux d’améliorations énergétiques peuvent demander une mesure d’étanchéité à l’air pour contrôler la bonne exécution de travaux et vérifier l’adéquation avec l’étude thermique

Découvrez la galerie photos

Nos petits plus

  • Certification AFNOR,
  • Agrément QUALIBAT

Infos consommateurs

Avertissement Energie
L'énergie est notre avenir, économisons-la !

Avertissement crédit
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager